--------------------------- www.veto57.fr --------------------------- Le site de la clinique vétérinaire des faïenceries --------------------------- Sarreguemines --------------------------- URGENCES ASSUREES 24h/24 et 7J/7 03 87 95 32 79 Lu-Ven 8h-12h30 et 14h-19h Sa: 8h-12h30 et 15h-18h
---------------------------  www.veto57.fr  ---------------------------  Le site de la clinique vétérinaire des faïenceries---------------------------  Sarreguemines  ---------------------------                                             URGENCES       ASSUREES       24h/24 et 7J/7                            03 87 95 32 79 Lu-Ven 8h-12h30 et 14h-19h Sa: 8h-12h30 et 15h-18h

Les calculs urinaires et le Syndrome Urémique Félin (SUF)

Votre chat a fréquemment envie d'uriner et n'émet que quelques gouttes à chaque fois ? Il semble avoir des douleurs et être gêné avec des urines teintées de sang ? Peut être s'agit il d'une affection urinaire due à la présence de calculs urinaires.

Un calcul urinaire est défini comme une accumulation de minéraux qui ont perdu leur solubilité et se déposent sous forme de petits cailloux dans l'appareil urinaire : les urolithiases. Aujourd'hui, les calculs urinaires représentent une cause fréquente de consultation en médecine vétérinaire. Le traitement peut reposer sur une intervention chirurgicale, des médicaments et/ou l'utilisation d'une alimentation spécifique.

 

Quels sont les symptômes engendrés par les calculs urinaires ?

 

Tout dépend de la localisation du calcul. On distingue au sein de l'appareil (ou tractus) urinaire deux étages :

 

  • le haut appareil urinaire constitué de deux reins et de deux uretères (structures tubulaires qui amène l'urine dans la vessie),
  • le bas appareil urinaire, constitué de la vessie et de l'urètre, structures qui permettent l'élimination d'urine de la vessie vers l'extérieur.

 

Calcul présent dans le bas appareil urinaire

 

Le chat présente des signes de cystite, c'est à dire des émissions d'urine fréquentes (l'animal va très souvent à sa litière) et en petite quantité, avec une douleur lorsque l'animal urine et du sang dans les urines. Lorsque les calculs sont localisés dans l'urètre, l'animal n'arrive plus à uriner, la vessie augmente alors de taille, l'animal présente une obstruction urétrale, il s'agit d'une urgence vitale.

 

On distingue ainsi des affections du bas appareil urinaire obstructives et non obstructives. Il n'est pas toujours facile pour le propriétaire de faire la différence entre une forme obstructive et non obstructive. Dans le doute il est nécessaire de toujours consulter votre vétérinaire, la forme obstructive étant une urgence absolue

 

Attention, la malpropreté chez le chat peut parfois être le seul symptôme d'infection du bas appareil urinaire. Il est ainsi nécessaire de toujours envisager une inflammation de la vessie avant d'envisager une malpropreté soit d'origine comportementale.

 

Calcul présent dans le haut appareil urinaire

 

Les calculs rénaux et urétraux étaient jusqu'il y a une dizaine d'années rares. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Les présentent de plus en plus fréquemment des calculs urétéraux et rénaux. Les symptômes peuvent être très difficiles à déceler ou évoquer la présence d'une insuffisance rénale. Face à une insuffisance rénale, la présence de calculs doit désormais toujours être évoquée en particulier chez des races prédisposées. Dans cette localisation en effet, les calculs d'oxalate de calcium sont présents dans près de 95% des cas.

 

Quels sont les types de calculs retrouvés dans les affections du bas appareil urinaire ?

 

Chez le chat, il existe deux types de minéraux fréquemment retrouvés :

  • les calculs de struvite ou phosphate ammoniaco-magniesiens,
  • les calculs d'oxalate de calcium

Les fréquences respectives de ces deux types de calculs ont évolué ces vingt dernières années avec une augmentation de la fréquence des calculs d'oxalate de calcium, qui restent cependant moins fréquents que les struvites (environ 50% de calculs de struvite, 45% de calculs d'oxalate de calcium). Les calculs d'urate d'ammonium, de cystine, de phosphate de calcium sont très rares.

 

Quels sont les facteurs favorisant ?

 

Le surpoids, l'inactivité, une consommation hydrique faible, une vie à l'intérieur sont les facteurs retrouvés quelque soit le type de calcul. Il existe des facteurs favorisants, identifiés en fonction de la nature minérale.

 

Le persan, les européens et l'himalayen sont des races prédisposées aux calculs de struvite, l'âge moyen est compris entre 5 et 7 ans. Le Rex, le Burmese, l'Abyssin, le Bleu russe, le Birman et le Siamois semblent moins prédisposés aux calculs de struvite. Une étude avec lot témoin a montré que les aliments riches en magnésium, phosphore, calcium, chlorure et fibres, à faible teneur en protéines - ce qui est souvent le cas des aliments dit « bas de gamme » - étaient associés à un risque plus élevé de fabrication de calculs de struvite.

 

Le Persan, le Birman, le Ragdoll, les chats orientaux sont eux davantage prédisposés aux calculs d'oxalate de calcium. Si l'utilisation massive et répandue depuis une vingtaine d'années d'une alimentation acidifiante à teneur réduite en magnésium (pour la prévention des calculs de struvite) a été incriminée, cela n'est pas le seul facteur qui explique l'augmentation de ce type de calculs. Il existe par exemple une prédisposition des animaux nourris avec des aliments secs (sous forme de croquettes) pauvres en protéines.

 

Comment fait on le diagnostic ?

 

Chez le chat, les affections du bas appareil urinaire regroupent différentes maladies incluant les calculs urinaires. Il s'agira ainsi pour le vétérinaire de faire la différence entre :

 

  • une cystite bactérienne (rare chez le chat),
  • une tumeur vésicale (rare elle aussi),
  • la présence de bouchons urétraux,
  • et la cystite idiopathique, terme qui signifie que l'on ne connaît pas l'origine (le stress majoritairement incriminé dans l'apparition de cette cystite).

 

Les affections du bas appareil urinaire représentent environ 1 % des motifs de consultation en clinique vétérinaire. Parmi 100 chats qui sont présentés pour signes de cystite, les calculs sont présents dans environ 25 % des cas. Il s'agit de la deuxième cause d'affections du bas appareil urinaire derrière la cystite idiopathique.

 

La présence de troubles urinaires (augmentation des besoins avec émission d'urine en petites quantités, augmentation de la fréquentation de la litière, miaulements lorsque l'animal cherche à uriner, malpropreté...) sont des signes permettant de signifier la présence d'une affection de l’appareil urinaire. Votre vétérinaire devra faire un diagnostic précis. Il sera nécessaire de faire un prélèvement d'urine et des examens d'imagerie tels qu'une radiographie et/ou une échographie pour confirmer la présence d'un calcul et infirmer la présence d'autres causes d'affection du bas appareil urinaire.

 

L'analyse d'urine permet souvent de mettre en évidence de petits cristaux, point de départ à la formation d'un calcul qui permet ainsi de suspecter la nature minérale en cause.

 

La présence de ces cristaux (structures microscopiques) ne signifie pas cependant la présence systématique de calculs.

 

Comment traiter ?

 

Il y a deux étapes. La première est de mettre en place un traitement curatif et ensuite de limiter les récidives. La mise en place d'un traitement curatif dépend de la nature minérale suspectée.

 

  • Si des calculs de struvite sont suspectés, il est possible de dissoudre ces calculs avec une alimentation acidifiante, en général sur une période de 4 à 8 semaines. Dans le cas contraire une intervention chirurgicale sera programmée. L'alimentation acidifiante pour dissoudre un calcul de struvite ne doit pas être poursuivie au-delà de deux mois sans avis médical. Par ailleurs, cette alimentation n'est pas adaptée pour un chat sain. Si le calcul est toujours présent au bout de deux mois, une intervention chirurgicale doit être réalisée.
  • S'il s'agit de calculs d'oxalate de calcium, malheureusement, il n'existe pas de traitement médical qui permet de les dissoudre. Il est ainsi nécessaire d'avoir recours à une intervention chirurgicale.

Il est toujours souhaitable de faire analyser les calculs qui ont été retirés. Cela permet de mettre en place avec une certitude sur la nature minérale, un traitement préventif.

 

Et la prévention ?

 

Un objectif commun à toutes les formes minérales dans le traitement préventif est de favoriser la dilution des urines pour limiter la saturation en minéraux et ainsi le risque de formation de cailloux. Par exemple, la consommation d'un aliment riche en eau diviserait environ par trois le risque de saturation en oxalate de calcium. La consommation d'une alimentation humide (de type boîte, barquette ou sachet fraîcheur) aboutit à la production accrue d'une urine moins concentrée par rapport à une alimentation sèche (croquettes).

Il est donc préférable chez un chat présentant des calculs de mettre une alimentation préventive humide.

L'une des difficultés chez un chat qui a toujours mangé une alimentation sèche est de changer la texture de l'aliment. Il est préconisé de faire une transition alimentaire longue (10 jours). Enfin, si l'animal n'accepte pas la nouvelle alimentation humide, un enrichissement en sodium est envisageable, l'apport de sel favorise la prise d'eau.

Il peut être intéressant de développer d'autres stratégies pour favoriser la prise hydrique telle par exemple l'utilisation d'une fontaine à eau.

 

Que se passe t'il si le chat a une obstruction urétérale ?

 

L'hospitalisation est très souvent indispensable. La pose d'une sonde urinaire permet de lever l’obstruction. En cas de récidive, une intervention chirurgicale peut être décidée afin d'élargir l'extrémité de l'urètre, zone de faible diamètre siège fréquent d'obstruction. Le traitement préventif médical et nutritionnel est similaire au traitement des calculs vésicaux.

 

Conclusion

 

Les calculs urinaires sont fréquents chez les chats et ont une forte tendance à la récidive. Il est ainsi nécessaire de toujours respecter les recommandations nutritionnelles émises par votre vétérinaire tout au long de la vie de votre animal. En terme de prévention, le passage à une alimentation spéciale est fortement recommandé dans ce contexte.

 

SERVICE DE GARDE

24h/24 et 7J/7! 

En cas d'urgence UNIQUEMENT

03 87 95 32 79 

Comment reconnaitre une urgence?

 

Pour la prise de RDV ou un renseignement merci d'appeler pendant les heures d'ouverture de la clinique

Coordonnées

Adresse

Clinique vétérinaire des faienceries

14 Boulevard des faienceries

57200 Sarreguemines

Téléphone:    

03 87 95 32 79

Fax:

03 87 98 28 10

Email

cliniquedesfaienceries@gmail.com 

Heures de consultations