--------------------------- www.veto57.fr --------------------------- Le site de la clinique vétérinaire des faïenceries --------------------------- Sarreguemines --------------------------- URGENCES ASSUREES 24h/24 et 7J/7 03 87 95 32 79 Lu-Ven 8h-12h30 et 14h-19h Sa: 8h-12h30 et 15h-18h
---------------------------  www.veto57.fr  ---------------------------  Le site de la clinique vétérinaire des faïenceries---------------------------  Sarreguemines  ---------------------------                                             URGENCES       ASSUREES       24h/24 et 7J/7                            03 87 95 32 79 Lu-Ven 8h-12h30 et 14h-19h Sa: 8h-12h30 et 15h-18h

PLAN D’EDUCATION DU CHIOT

 

         Vous êtes devenus les heureux maîtres d’un jeune chiot et très vite vous allez vous apercevoir qu’il ignore de nombreux comportements indispensables à sa vie avec ses maîtres et l’ensemble des humains, mais aussi à sa vie de chien. En effet, votre chiot est encore inachevé sur le plan comportemental et doit acquérir des éléments de communication, les règles de vie en groupe, la hiérarchie, mais doit aussi finir d’apprendre à contrôles ses mouvements.

 

            Nous allons donc vous donner un canevas d’éducation que nous préciserons ensemble pour d’adapter à votre cas particulier.

 

 

Apprendre à contrôler ses mouvements :

  • Dès l’âge de 5 semaines votre chiot a appris à contrôler l’usage de ses mâchoires et donc à ne pas mordre à tort et à travers. Arrivé chez vous, stimulé par la nouveauté et vos mouvements, il va avoir tendance à vous mordiller fortement. Ce n’est pas parce qu’il a mal aux dents qu’il fait cela, c’est un comportement qu’il faut canaliser.
  • Pour cela, vous refuserez le jeu chaque fois que le chiot tente de vous mordiller. Vous le saisissez par la peau du cou et vous le soulevez légèrement en disant « NON » sèchement, puis vous le reposez et vous cessez tout jeu pendant quelques minutes.
  • De même, pas de jeu durant lequel vous tirez sur un objet, ne répondez à ses appels au jeu que s’il pose les jouets devant vous. Pas de jeu aboutissant à un état d’excitation incontrôlé.

 

Se détacher :

  • Il va se créer très vite un lien d’attachement entre votre chiot et vous. Cela est normal. Ce lien est très proche de celui qui unit les chiots et la mère. Mais à l’approche de la puberté, il faudra apprendre à votre chiot qu’il ne peut plus venir se blottir contre vous à tout moment. Pour cela, il faudra lui donner l’ordre, lorsqu’il veut dormir d’aller dans son coin et non contre vous, et d’autre part, vous refuserez de donner des caresses si c’est lui qui les sollicite. Les caresses ne seront données que si c’est vous qui avez appelé le chien.

 

La hiérarchie :

Votre chien doit apprendre deux choses à son sujet :

  • c’est vous qui mangez les premiers, et il ne peut rien obtenir de votre repas. Il ne faut pas rester à côté de lui pendant qu’il mange, seuls les dominés regardent les dominants manger. Il ne dispose de sa gamelle que pendant 5à 10 minutes. Au-delà de ce temps, la nourriture est ramassée et le chien devra attendre le repas suivant.
  • Vous seuls contrôlez l’espace dans lequel vous vivez. C’est pourquoi vous ne devez ni le laisser venir à l’endroit où vous dormez ni s’installer de telle façon qu’il puisse contrôler les allées et venues (en se couchant dans le couloir, sur le pallier, ou même sur un fauteuil qui lui permet de voir directement la porte d’entrée). Enfin, lorsque des visiteurs viennent, il faut le renvoyer à sa place, c’est vous qui accueillez les gens et il est préférable qu’ils ne prêtent pas tout de suite attention à votre chien.

 

Ces conseils, devraient vous éviter bien des déboires. Toutefois, si des difficultés surgissent, parlez nous en rapidement afin que des situations gravement conflictuelles ne se développent pas. Soyez en particulier vigilants si votre chien répond aux ordres en grognant, c’est là qu’il faut réagir.

 

 

UN CHIEN CIVILISE

 

     Pour que votre vie commune avec votre chien soit un plaisir, il faut que celui-ci apprenne quelques comportements qui n’ont pas de fonction pour son espèce, mais qui sont indispensables pour votre confort.

 

La propreté :

  • Il faut d’abord savoir que la seule chose que le chiot ait apprise avec sa mère, est qu’on ne fait pas ses besoins là où l’on dort. C’est peu par rapport à nos exigences. Il va donc falloir tout lui apprendre.
  • Il faut profiter de la tendance qu’ont les chiots de faire leurs besoins dès qu’ils ont fini de manger et lorsqu’ils se réveillent.
  • Donc, dès qu’un de ces moments se présente, sortez votre chiot à l’endroit où il doit faire et restez avec lui, faites le bouger (cela facilite les choses). Dès qu’il aura fait, récompensez le très chaleureusement. Lorsqu’il fait dans la maison, il ne faut sanctionner que si vous le prenez sur le fait. Sinon, ne dites rien et évitez de nettoyer devant lui, il risque d’associer votre position avec un appel au jeu, ce qui constituerait une récompense de sa malpropreté.

 

      Le rappel :

  • C’est la hantise de nombreux maîtres. En fait, il faut commencer très tôt en jouant. Rappelez vous que le chiot ne mémorise son nom que comme un signal de contact et pas comme nous mémorisons notre propre nom. De ce fait, il n’a pas de raison particulière de venir quand vous l’appelez. Il faut donc vous rendre attrayant en adoptant une posture accroupie et en restant souriant quel que soit le temps que met le chien à revenir. Caressez le dès qu’il arrive puis renvoyez le jouer.

 

 

      La marche en laisse :

  • Elle peut commencer très tôt à condition d’être un jeu. La laisse et le collier ne doivent pas être utilisés comme des outils de traction mais comme des systèmes de transmission. Il faut placer le chien toujours du même côté et on fixe comme repère la jambe du propriétaire. A chaque fois que le chien dépasse ce niveau, il est sanctionné par une traction sèche sur la laisse. Sitôt le chien placé on le félicite. Il faut chercher à capter en permanence son attention et éviter de faire de longs trajets rectilignes pendant lesquels l’attention du chien se relâche. Au contraire, changements de directions, de trottoirs, maintiennent conducteur et chien en contact.

SERVICE DE GARDE

24h/24 et 7J/7! 

En cas d'urgence UNIQUEMENT

03 87 95 32 79 

Comment reconnaitre une urgence?

 

Pour la prise de RDV ou un renseignement merci d'appeler pendant les heures d'ouverture de la clinique

Coordonnées

Adresse

Clinique vétérinaire des faienceries

14 Boulevard des faienceries

57200 Sarreguemines

Téléphone:    

03 87 95 32 79

Fax:

03 87 98 28 10

Email

cliniquedesfaienceries@gmail.com 

Heures de consultations