--------------------------- www.veto57.fr --------------------------- Le site de la clinique vétérinaire des faïenceries --------------------------- Sarreguemines --------------------------- URGENCES ASSUREES 24h/24 et 7J/7 03 87 95 32 79 Lu-Ven 8h-12h30 et 14h-19h Sa: 8h-12h30 et 15h-18h
---------------------------  www.veto57.fr  ---------------------------  Le site de la clinique vétérinaire des faïenceries---------------------------  Sarreguemines  ---------------------------                                             URGENCES       ASSUREES       24h/24 et 7J/7                            03 87 95 32 79 Lu-Ven 8h-12h30 et 14h-19h Sa: 8h-12h30 et 15h-18h

Les soins quotidiens

L'entretien quotidien de son chien permet d'éviter et de prévenir de nombreuses affections.

Habituer votre chien dès son plus jeune âge facilitera ces gestes par la suite.

 

 

Soins des oreilles

Le nettoyage d'oreilles du chien s'effectue en plusieurs étapes.
- Le pavillon de l'oreille doit être étiré vers le haut de façon à ouvrir le plus possible le conduit auditif.
- Un liquide nettoyant pour oreilles est versé. Pour certaines races de chien (ex : le Caniche) une épilation de l'entrée du conduit est nécessaire afin de pratiquer un nettoyage correct. L'épilation se fait soit directement aux doigts, soit à l'aide d'une pince hémostatique.
- Un massage de la base de l'oreille permet au liquide nettoyant de décoller poils morts, bouchon de cérumen… et de les remonter vers la surface du conduit auditif.
- A l'aide d'un morceau de coton ou d'une compresse placé au bout du doigt, essuyer ce qui remonte du conduit auditif. Ne pas aller trop profondément pour ne pas léser le tympan.

 

Soins des yeux

Chez certaines races, les yeux coulent facilement et un entretien quotidien est souvent nécessaire. Ceci évitera l'apparition de conjonctivites. Il convient donc de nettoyer les yeux du chien à l'aide d'une gaze imprégnée soit d'eau tiède soit d'un produit nettoyant pour les yeux.
Si un écoulement paraît anormalement abondant, consultez votre vétérinaire.

 

Soins des dents

Dents de lait :
Elles sont au nombre de 28.
Soit : 3 incisives, 1 croc et 3 prémolaires par demi-mâchoire
Dentition adulte :
Mâchoire supérieure : 6 incisives, 2 crocs, 8 prémolaires et 4 molaires.
Mâchoire inférieure : 6 incisives, 2 crocs, 8 prémolaires et 6 molaires
Soit un total de 42 dents

HYGIÈNE ET SOINS BUCCO-DENTAIRES

Les progrès en matière de traitement ont fait nettement régresser les maladies infectieuses et autres maladies graves touchant les animaux domestiques. Ce sont désormais les maladies bucco-dentaires - en particulier les maladies parodontales et les maladies gingivales causées par l'accumulation de plaque et de tartre - qui sont devenues le plus grand problème de santé chez le chat. En l'absence de soins dentaires convenables, on estime qu'à l'âge de 3 ans, 80 % des chats présenteront des signes de maladie bucco-dentaire.

Avec votre aide, vos animaux domestiques pourront avoir des dents et des gencives saines toute leur vie, et il suffit de peu de choses pour y parvenir :
- Une alimentation saine.
- Un brossage régulier de leurs dents à la maison. ( voir aussi : Le Tartre )
- Un examen dentaire annuel chez le vétérinaire.

Une alimentation saine

Une bonne alimentation est la base d'une bonne santé dentaire.
Une nourriture inappropriée peut nuire à la santé dentaire des animaux domestiques. Privilégiez la nourriture sèche, au lieu de la nourriture molle en conserve, car sa légère action abrasive sur les dents permet d'éliminer la plaque qui, en durcissant, se transforme en tartre. La nourriture sèche permet à votre animal de mastiquer de façon adéquate et stimule ses gencives. Évitez de lui donner des sucreries et des restes de table, car eux aussi peuvent augmenter la formation de plaque et de tartre. Un vétérinaire peut recommander des nourritures sèches conçues spécialement pour réduire la plaque et l'accumulation de tartre, surtout si votre animal est prédisposé aux problèmes dentaires en raison de sa race ou de ses antécédents.

Comment brosser les dents de votre chat

Les chats ont besoin qu'on leur brosse les dents pour éliminer la plaque dentaire qui peut causer la carie et la formation de tartre qui, à leur tour, peuvent mener à l'apparition d'une maladie des gencives. Nous vous conseillons de prendre l'habitude de brosser les dents de votre chaton tous les jours dès que vous l'adoptez. Il est même possible d'habituer les chats plus âgés à se faire brosser les dents. Il suffit d'entreprendre cette activité graduellement et de faire en sorte que cette expérience soit la plus agréable possible. Rassurez votre animal et félicitez-le souvent tout au long du brossage et récompensez-le par une gâterie très spéciale dès que vous avez terminé.

Voici comment vous y prendre:

Étape 1
Trempez un doigt dans l'eau d'une conserve de thon ou dans de l'eau chaude. Frottez votre doigt doucement sur les gencives de votre animal et sur une ou deux dents. Répétez ce geste jusqu'à ce que votre animal semble assez bien l'accepter.

 

Étape 2
En procédant graduellement, introduisez votre doigt recouvert d'une gaze et frottez délicatement les dents d'un mouvement circulaire.

 

Étape 3
Par la suite, vous pouvez commencer à utiliser une brosse à dents pour humains, par exemple un modèle à poils ultra-doux. Vous pouvez également utiliser un modèle pour animaux ou une petite brosse placée sur un embout en caoutchouc que l'on place sur un doigt.

 

Étape 4
Enfin, une fois que votre animal est habitué à se faire brosser les dents, commencez à employer du dentifrice sous forme de liquide ou de pâte conçus pour les animaux. La plupart contiennent de la chlorhexidine ou du fluorure d'étain. Un vétérinaire pourra vous en recommander un. N'employez pas votre propre dentifrice, car il pourrait occasionner des troubles d'estomac chez votre animal. Le vétérinaire pourrait également vous conseiller un antiseptique en vaporisateur ou une solution de rinçage à employer après le brossage.

 

LE TARTRE

Ce sont les bactéries qui, en se fixant sur les dents et y produisant des pellicules résiduelles, sont à l'origine du tartre. Sans entretien, cette couche s'épaissit et forme la plaque dentaire qui s'insinue entre les dents et la gencive, provoquant infections et déchaussement.
La plaque dentaire, riche en bactéries et divers germes, est responsable, en plus de la mauvaise haleine, de nombreux problèmes de santé (Caries, Gingivites,abcès, saignements, infections, etc...).
Les microbes présents dans la cavité buccale peuvent également passer dans le sang puis dans certains organes (coeur, reins) et provoquer des affections de ces derniers.

Chez certaines races (Persan, Burmese) il existe une prédisposition pour le tartre.

Il convient donc de procéder régulièrement à un examen de la bouche de votre chat, de l'habituer au brossage des dents, (Il existe des pâtes spécialement adaptées à cet usage) et, avant toute chose, de lui donner une alimentation favorisant un nettoyage naturel des dents.
En règle générale, les croquettes retardent l'apparition du tartre, par rapport à une alimentaion à base de pâtées.
Il existe aussi dans les commerces spécialisés des friandises ou cachets nettoyants qui aident à la prévention.

Un examen régulier de la bouche du chat vous permettra de détecter l'apparition du tartre, qui se manifeste d'abord sur les dents du fond, et par des parties enflées, des rougeurs ou des saignements.
Votre vétérinaire procédera alors à un détartrage (sous anesthésie générale).

L'entretien régulier de la bouche du chat vous permettra donc de limiter les risques d'apparition de l'ensemble de ces problèmes et d'éviter douleurs et affections chez votre compagnon, lui assurant un meilleur confort de vie.

ENTRETIEN DU PELAGE

Généralités

L'entretien du pelage est assuré par des soins locaux (shampooings, brossage, peignage), en assurant une alimentation de bonne qualité en surveillant en particulier l'apport en protéines et en acides gras essentiels, et en prévenant l'apparition des dermatoses, en pratique en limitant les ectoparasitoses.

Alimentation

Une nourriture pauvre, mal équilibrée ou carencée conduit souvent à un pelage terne, piqué ou cassant. La fourniture d'une alimentation d'excellente qualité est donc nécessaire pour optimiser la croissance et l'aspect du pelage. En particulier, la source de protéines de la ration doit être controlée. L'utilisation de compléments minéraux et vitaminés spécialement conçus pour la bonne santé de la peau et du poil est parfois bénéfique. Ces produits sont parfois directement incorporés dans l'alimentation industrielle haut de gamme. Les acides gras essentiels représentent probablement un des facteurs les plus utiles à la bonne croissance du pelage. Dans l'espèce féline, les AGE sont l'acide linoléique, l'acide alphalinolénique et l'acide gammalinoléique. Ces substances améliorent l'aspect cutané en s'incorporant dans les membranes cellulaires. Il faut les administrer tous les jours pendant plusieurs semaines avant d'obtenir un résultat probant.

Nettoyage/brossage

Les croyances populaires ayant la vie dure, il est rare que les chats soient shampooinés et lavés. Il est vrai que cet animal manifeste une certaine aversion pour le bain. En conséquence l'entretien du pelage du chat est le plus souvent réduit à sa plus simple expression, ce qui est une erreur. En effet, il procure de nombreux bénéfices:

  • amélioration des rapports homme/animal
  • facilitation des contacts et de la manipulation
  • élimination des poils morts (moins de poils sur les moquettes, moins de bourres sur le chat, moins de troubles digestifs)
  • amélioration de la qualité et de l'aspect du pelage
  • détection précoce d'éventuels troubles dermatologiques
  • mise en évidence des ectoparasites

 

L'entretien du pelage comprend un nettoyage et un brossage régulier.

  • Les shampooings permettent de nettoyer la peau et les poils, et leur redonnent souvent un aspect brillant et lustré. Certains contiennent en outre des substances réhydratantes ou qui reconstituent le film lipidique superficiel. Les shampooings doivent être adaptés à cette espèce. Certains composants des shampooings pour chiens sont toxiques chez le chat et donc à proscrire (goudron, disulfure de sélénium, ammoniums quaternaires, phénols). Avant le shampooing, il est important d'inspecter la surface cutanée à la recherche de lésions dermatologiques. Dans les races à poils longs, les bourres de poils doivent être coupées et un peignage soigneux doit être effectué avant le shampooing. Certains chats supportent sans problème le fait d'être mouillés, surtout s'ils ont été habitués jeunes et qu'on évite d'ouvrir brutalement le robinet de douche. Pour d'autres, une anesthésie est nécessaire. Il faut scrupuleusement suivre le mode d'emploi, en particulier respecter les temps d'application. Dans les races à poils longs, il est important d'appliquer le shampooing uniformément d'un mouvement régulier uniquement dans la direction du poil. Le rinçage doit être soigneux et durer plusieurs minutes pour éliminer totalement le produit de la peau et des poils, afin d'éviter une ingestion immédiate par l'animal. L'utilisation de démélants est souvent nécessaire dans les races à poils longs. Le séchage doit être réalisé avec une serviette en frictionnant énergiquement le corps. On peut avoir recours au sèche-cheveu en ayant soin de ne pas trop l'approcher des poils (risque de brûlure).
  • Le brossage est utile dans bien des cas. Il est parfois indispensable (dans les races à poils longs par exemple). Il associe un effet démélant à une action mécanique, et permet d'éliminer les poils morts et d'accroitre la circulation sangine (stimulation de la pousse). Il faut utiliser un matériel adapté, qui varie en fonction du type de pelage: brosses, peignes ou étrilles en ayant soin de ne pas abimer la peau.Pour les races à poils courts un peigne à petites dents serrées, pour les races à poils longs un peigne muni de grandes dents conviennent parfaitement. Pour les brosses, les soies naturelles sont préférables aux fibres synthétiques qui produisent de l'électricité statique qui rend les poils cassants.
  • Lutte contre les ectoparasites. La beauté du pelage nécessite également de lutter efficacement contre les ectoparasites (principalement les puces...). Des traitements insecticides réguliers sont indiqués en prévention.
  • Cas Particuliers

    queue d'étalon (stud tail)
    Un état kératoséborrhéique gras est fréquent au niveau de l'organe supracaudal chez les mâles non castrés, mais peut également être observé chez les animaux stérilisés (mâles ou femelles). Il est alors souhaitable lors du shampooing, de traiter séparément cette zone en appliquant un principe actif antiséborrhéique et réhydratant localement. Des applications répétées peuvent être nécessaires.

    décoloration des poils de la face (Persans)
    Les éleveurs sont très au fait de ce problème, dû à un épiphora excessif. Il s'agit d'ailleurs d'une faute en exposition.

    bourres de poils
    Mis à part un brossage régulier, dans certains cas une tonte est nécessaire. L'utilisation de poudres (talc par exemple) avant le brossage est également une bonne solution.

SERVICE DE GARDE

24h/24 et 7J/7! 

En cas d'urgence UNIQUEMENT

03 87 95 32 79 

Comment reconnaitre une urgence?

 

Pour la prise de RDV ou un renseignement merci d'appeler pendant les heures d'ouverture de la clinique

Coordonnées

Adresse

Clinique vétérinaire des faienceries

14 Boulevard des faienceries

57200 Sarreguemines

Téléphone:    

03 87 95 32 79

Fax:

03 87 98 28 10

Email

cliniquedesfaienceries@gmail.com 

Heures de consultations