--------------------------- www.veto57.fr --------------------------- Le site de la clinique vétérinaire des faïenceries --------------------------- Sarreguemines --------------------------- URGENCES ASSUREES 24h/24 et 7J/7 03 87 95 32 79 Lu-Ven 8h-12h30 et 14h-19h Sa: 8h-12h30 et 15h-18h
---------------------------  www.veto57.fr  ---------------------------  Le site de la clinique vétérinaire des faïenceries---------------------------  Sarreguemines  ---------------------------                                             URGENCES       ASSUREES       24h/24 et 7J/7                            03 87 95 32 79 Lu-Ven 8h-12h30 et 14h-19h Sa: 8h-12h30 et 15h-18h

Le principe de la vaccination

La vaccination est un acte médical qui permet au cheval d’acquérir une résistance vis-à-vis du microbe, généralement des virus, contre lequel il est vacciné. Elle protège le cheval vacciné selon un mécanisme très complexe, que l’on peut cependant schématiser de la façon suivante : En vaccinant un animal, on introduit dans son organisme des substances étrangères, les antigènes. Ces antigènes ont été fabriqués à partir du microbe contre lequel on veut protéger le cheval. L’organisme réagit à l’introduction des antigènes en produisant en 15 jours – 3 semaines des substances défensives, les anticorps. Ces derniers possèdent deux rôles essentiels : 

1. un rôle de reconnaissance : après vaccination, si un cheval est en contact avec le microbe à partir duquel ont été fabriqués les antigènes, les anticorps le reconnaisse immédiatement, et peuvent jouer leur second rôle ;

2. un rôle de protection : ce second rôle permet aux anticorps de se combiner avec les antigènes spécifiques du microbe, afin de les neutraliser, puis de les détruire, en s’alliant avec d’autres éléments microscopiques. La vaccination s’appuie donc sur la stimulation des défenses naturelles de l’organisme.

Le protocole vaccinal :

Vaccination tous les ans après la primo vaccination (2 injections à 30 jours d’intervalle.).

Les maladies protégées par le vaccin :

 LA GRIPPE

Très répandue dans le monde.
Symptômes :Hyperthermie (40° et plus) et abattement intense. Guérison en 10-15 jours. Forte contagiosité.

La vaccination est obligatoire sur les compétitions et recommandée partout.

LA RHINOPNEUMONIE

Cette maladie connaît une recrudescence importante chez nous depuis 2 ans. 
La maladie est due à un virus du type Herpès, c’est-à-dire qui ne quitte jamais l’organisme une fois qu’il l’a investi.
Symptômes :
Il existe trois formes de rhinopneumonie :
- Forme respiratoire :
Ressemble à la grippe équine, avec toux et jetage par les naseaux.
Les symptômes régressent en 10-15 jours mais la rémission complète demande plusieurs semaines.
- Forme abortive :
Chez les jument gestantes, l’avortement survient durant la 2e moitié de la gestation.
Le diagnostic peut être établi sur l’observation de certaines lésions des voies respiratoires de la jument ou par l’examen de l’avorton.
- Forme nerveuse :
C’est la forme la plus grave et c’est une complication des formes précédentes.
On observe d’abord une paralysie du train postérieur qui peut soit s’estomper, soit progresser et provoquer une paralysie respiratoire qui peut entraîner la mort.

La protection contre la forme respiratoire est difficile, d’où l’intérêt de cumuler le vaccin contre la rhinopneumonie avec un vaccin contre la grippe équine.

LA RAGE

La rage est une maladie qui concerne tous les mammifères, l’homme y compris.
Cette omniprésence potentielle est un facteur facilitant grandement la circulation du virus de la rage... quand il existe. Chez nous, il est, parait-il éradiqué.
Le risque demeure toutefois, surtout en Ardenne (renard), où le vaccin est conseillé pour tous les chevaux.
Symptômes :
Contamination par morsure.
Le cheval devient très excitable et indocile, il s’en suit des spasmes musculaires, une paralysie du train postérieur et un arrêt de l’alimentation.
La rage est régulièrement mortelle, d’où l’extrême prudence à observer en cas de suspicion de rage.

LE TETANOS

Maladie redoutable causée par un germe : le Clostridium Tetani, qui se développe à l’abri de l’oxygène, notamment dans la terre et le sable (piste), mais aussi dans les blessures externes profondes ou internes, causées par l’ingestion d’une épine ou d’une écharde.
Symptômes :
Spasmes musculaires, saillie de la 3e paupière lorsque l’on touche la tête (chanfrein ou bas de la mâchoire), expression d’anxiété, raidissement progressif des membres, alimentation difficile, température, sueur. Le sujet meurt de paralysie respiratoire ou de broncho-pneumonie due à une “fausse route” des aliments.

Attention lors de blessures!

 

SERVICE DE GARDE

24h/24 et 7J/7! 

En cas d'urgence UNIQUEMENT

03 87 95 32 79 

Comment reconnaitre une urgence?

 

Pour la prise de RDV ou un renseignement merci d'appeler pendant les heures d'ouverture de la clinique

Coordonnées

Adresse

Clinique vétérinaire des faienceries

14 Boulevard des faienceries

57200 Sarreguemines

Téléphone:    

03 87 95 32 79

Fax:

03 87 98 28 10

Email

cliniquedesfaienceries@gmail.com 

Heures de consultations