--------------------------- www.veto57.fr --------------------------- Le site de la clinique vétérinaire des faïenceries --------------------------- Sarreguemines --------------------------- URGENCES ASSUREES 24h/24 et 7J/7 03 87 95 32 79 Lu-Ven 8h-12h30 et 14h-19h Sa: 8h-12h30 et 15h-18h
---------------------------  www.veto57.fr  ---------------------------  Le site de la clinique vétérinaire des faïenceries---------------------------  Sarreguemines  ---------------------------                                             URGENCES       ASSUREES       24h/24 et 7J/7                            03 87 95 32 79 Lu-Ven 8h-12h30 et 14h-19h Sa: 8h-12h30 et 15h-18h

La vermifugation de votre cheval

La vermifugation consiste à détruire les parasites présents dans l’organisme. Chez le cheval, ils se situent essentiellement dans l’appareil digestif, mais ils peuvent toucher d’autres organes, en particulier lors de la migration de leurs larves. La vermifugation est un acte médical, dont la mise en place doit se faire de façon raisonnée. En effet, les traitements anti-parasitaires, pour être efficaces, ne peuvent être administrés à n’importe quel moment : en fonction des différents cycles des parasites, il convient de choisir telle ou telle molécule, et de la donner à une période donnée.

Les principes d’une vermifugation efficace sont en partie différents selon que l’on s’adresse à des chevaux vivant au pré ou à des chevaux restant au box la majeure partie de l’année. En effet, la majorité des parasites internes des chevaux ont un développement larvaire qui se déroule par terre, dans l’herbe. La meilleure solution pour lutter contre la contamination des prés consiste à ramasser deux fois par semaine les crottins qui s’y trouvent, et à vermifuger les chevaux en les laissant au box 24 à 48 heures.

L’occupation des prés en alternance par des espèces d’animaux différentes (par exemple, des bovins et des équidés) permet d’éliminer la majeure partie des parasites qui ne peuvent se développer que chez une seule de ces espèces. Les chevaux vivant au pré doivent être vermifugés plus régulièrement que ceux restant au box (4 à 6 fois contre 2 à 3 fois).

Pour assurer une bonne vermifugation d’un cheval, il convient de procéder de la façon suivante :

  • Evaluer correctement le poids de l’animal, afin de lui faire prendre la quantité nécessaire et suffisante de vermifuge
  • S’assurer de la prise complète du vermifuge. Pour cela, on peut rincer la bouche du cheval avec de l’eau avant de lui administrer le vermifuge
  • Le vermifuge est plus efficace si on le donne à jeun, ou au moins avant un repas
  • Vider entièrement le box au moment de la vermifugation, afin d’éviter une réinfestation immédiate.

 

Pour être efficace d’un point de vue collectif, certaines modalités doivent être respectées :

  • Tous les chevaux doivent être vermifugés en même temps ;
  • Tout animal nouvellement introduit dans une écurie doit être vermifugé dès son arrivée, et si possible isolé pendant une semaine ; 

On distingue des grandes catégories de parasites gastro-intestinaux chez les chevaux :

  1. les vers ronds, ou Nématodes, représentés par les ascaris, les strongles et les oxyures,
  2. les vers plats, ou Trématodes, représentés par les ténias et la douve.
  3. on trouve des gastérophiles, ou oestres, qui correspondent aux larves d’une espèce de mouche.

 Les ascaris sont de grands vers blancs grisâtres, qui peuvent mesurer jusqu’à 50 cm de long.  Lorsque le cheval est très parasité, il est possible d’en retrouver dans les crottins. En fonction de son stade de développement, ce parasite migre dans différents organes (sous forme de larves dans le foie, les poumons et la trachée, puis dans l’intestin, où il se transforme adulte). Ces migrations ne se font pas sans dommages pour les organes traversés : l’ascaridiose larvaire provoque par exemple de la toux et du jetage épais chez les poulains. Chez les animaux âgés de 1 à 2 ans, outre les symptômes classiques du parasitisme, les ascaris en très grand nombre peuvent former des sortes de pelotes à l’origine d’occlusions intestinales, souvent fatales à ces jeunes chevaux.

 Il existe de nombreuses espèces de strongles, dont certains sont très dangereux pour le cheval :

  • Les petits strongles, ou cyathostomes, mesurent de 0,5 à 2 cm de long. Lors d’infestation massive, ils sont responsables d’une très forte diarrhée, essentiellement rencontrée à la sortie de l’hiver ou au printemps, et parfois associée à des coliques
  •  Les grands strongles mesurent de 2 à 5 cm de long, mais ce sont surtout leurs larves qui provoquent des dommages importants au cours de leur migration : atteinte du foie et du pancréas, péritonite, et surtout obstruction de certaines artères intestinales, entraînant des coliques mortelles chez le cheval parasité (coliques thrombo-emboliques).

Les ténias qui parasitent le cheval sont des anoplocéphales : ce sont des vers plats, annelés, de taille moyenne (4 à 8 cm de long pour 1 cm de large). Le cycle de ces parasites est particulier, puisqu’il nécessite la présence d’un « hôte intermédiaire » (un minuscule acarien), qui s’infeste en se nourrissant de crottins de cheval. Le cheval se contamine à son tour en avalant par mégarde ces acariens infestés, disséminés dans l’herbe des pâtures. L’importance pathologique du ténia chez le cheval a longtemps été sous-estimé : on sait à présent que ce parasite est directement responsable de certaines coliques chez le cheval.

Les douves, parasites très communs chez les vaches et les moutons, semblent être accidentelles chez les chevaux. Ce sont des parasites du foie, qui nécessitent également un « hôte intermédiaire », en l’occurrence une limnée, sorte de très petit escargot. Les chevaux parasités ont généralement séjourné au pré, dans des régions humides. L’infestation par de la douve se manifeste par une perte de poids, un abattement et une atteinte hépatique.

 

SERVICE DE GARDE

24h/24 et 7J/7! 

En cas d'urgence UNIQUEMENT

03 87 95 32 79 

Comment reconnaitre une urgence?

 

Pour la prise de RDV ou un renseignement merci d'appeler pendant les heures d'ouverture de la clinique

Coordonnées

Adresse

Clinique vétérinaire des faienceries

14 Boulevard des faienceries

57200 Sarreguemines

Téléphone:    

03 87 95 32 79

Fax:

03 87 98 28 10

Email

cliniquedesfaienceries@gmail.com 

Heures de consultations